EST-CE LE MIROIR DE NOS PEURS QUI EST À L’ORIGINE DE CETTE PANDÉMIE ?

L'approche de will schutz pour travailler nos peurs !

L’approche de Will SchutzL’Élément Humain, nous invite à travailler nos peurs qui sont à l’origine d’un grand nombre de blocages dans nos comportements et qui affectent nos relations aux autres et la relation à soi-même, notamment l’estime de soi.

Chaque individu est confronté à un moment ou à un autre à des peurs. Lorsqu’elles nous permettent de nous préparer à affronter un danger, elles sont salutaires, mais la plupart du temps, le danger n’est pas réel !

« […] Confronté à une situation où nous percevons un danger, notre cerveau (reptilien), le plus réactif, lance la machine. Celui-ci va produire de l’adrénaline et du cortisol avec toutes ses conséquences physiologiques et physiques. Le problème est que le reptilien déforme la réalité en produisant, d’après certaines études, 70 % de pensées inadaptées par rapport à la situation à laquelle nous sommes confrontés […] ».

Ainsi, identifier nos peurs nous permettraient de lever les causes de blocages qui nous empêchent de vivre sereinement. Car nous sommes sollicités par notre mental, souvent tourmenté et en état de marche pour affronter un danger inexistant. 

J’ai trouvé que l’article, rédigé par Bernard-Henri Lévy (l’express Mars 2020), aborde cette notion de la peur sous un angle intéressant, à savoir : est-ce le miroir de nos peurs qui est à l’origine de cette pandémie ? 

« […] à l’autre bout de la planète ressemblent à des miroirs ou se lisent nos peurs les plus vives … Nous redoutions la Chine et les Chinois, quelle joie de pouvoir transformer les impériales routes de la soie en corridor de contamination… Nous pestions contre la mondialisation, voilà que le retour au bercail de nos industries, usines, capitaux… est en train de devenir tendance et apparaît comme le remède, le vaccin, l’expiation d’une maladie globalisée et sans frontières […]».

En lisant cet article, je réalise l’impact de nos peurs sur l’humanité. Il ne s’agit plus d’un simple « confinement » de nos pensées négatives dans nos têtes et dans nos corps, mais d’une réalité qui nous échappe pleinement.

De la fiction à la réalité… ces évènements récents nous questionnent tous, mais surtout, ils nous invitent à reconsidérer nos pensées, nos peurs, et à prendre la mesure de ce travail d’introspection, que chaque être humain devrait investir.

Nous traversons une épreuve à l’échelle planétaire et sans précédant depuis la peste, qui nous contraint au confinement et à l’isolement.

C’est malgré tout une belle opportunité qui nous est offerte, celle de prendre un peu de recul sur soi, sur ses pensées et sur ses peursArrêter de courir,  de se disperser, mieux ressentir ce qui se passe en nous, se libérer de tensions, faire le ménage dans notre mental, se recentrer sur l’essentiel sont autant de façons de faire de demain un monde meilleur en étant plus ouverts à soi-même, aux autres, et au monde.

Et je finirai sur ces sages paroles du talmud :

« Surveille tes pensées, car elles deviennent tes mots. Surveille tes mots, car ils deviennent tes actions. Surveille tes actions, car elles deviennent tes habitudes. Surveille tes habitudes, car elles deviennent ton caractère. Surveille ton caractère, car il devient ton destin ».

Je vous souhaite une bonne santé et de prendre soin de vous et de vos proches.

Abonnez-vous à notre Newsletter

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

Partagez cet article

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Vous souhaitez rester informé de notre actualité ou de l’évolution de nos accompagnements ? Abonnez-vous à notre Neswletter !

© 2019 Tous droits réservés